Elle

215

Elle est un joyau, sans être objet, elle est maître de son destin, elle peut rester et s’en aller à sa guise… et si elle reste, ça reste son choix.

Elle.
Tendre manifestation de la félicité
Elle sème des grains de sagesse
En jette par ci par là
Illumine des recoins de ta vie
Encastrés dans la pénombre,
Peint des clairs-obscurs
Au rebord du tableau gris de ton existence.

Elle.
Tu l’aimes
Mais tu la fuis
Elle t’émeut, t’éveille et te raisonne
Elle t’intimide, t’envoûte et te calme.

Elle.
Elle vit pour ta prunelle
Distribue des chances sans en compter le nombre
Dissimule un cœur en lambeaux
Mais choisit d’aimer
Et de donner sans daigner reprendre.

Elle.
Vaillante et fragile
Elle saura manier les deux
Sans perdre ni foi ni dignité,
Sa fameuse nature a beau transcender les maux
Mais elle ne mâchera pas ses mots
Pour réclamer le respect de ses droits.

Elle.
Tu l’as une et une seule fois
Elle s’abandonne quand les bras s’ouvrent
Mais ne force pas les portes condamnées
Elle reste quand ça fait mal
Mais ne force pas les places volées.
Alors elle choisit de s’envoler
Quand tu choisis de ne plus l’honorer.

Dushime

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *