Sûrement qu’il est fort

333

Il n’est pas invincible, il ne résiste pas à tous les vents et les rouillures de la vie peuvent ronger ses chaînes…

Sûrement qu’il est fort
Mais ta bourse ne fait pas de bruit
Quand tes pas approchent.
Ses yeux n’ont pas remarqué ton regard
Au milieu de la foule
Ton visage n’avait rien de captivant.
Il manquait une fraîcheur
Que chaque rayon de soleil
Et la vapeur du sol t’ôtaient.
Il en faut beaucoup pour attirer
Que ce que le cœur contient
Il faut un premier contact
Dans chaque histoire
Le tien était à sens unique.
Le coup a brûlé tes rêves vifs,
Oui, l’amour est fort.

Sûrement qu’il est fort,
Bien que les chemins se tracent
Les uns plus éloignés que les autres.
Vos routes se sont croisées
Mais ses lunettes étaient teintées autrement
Elles filtraient certaines racines
La tienne était porteuse d’une autre sève
Le mélange était inconcevable.
Si tu veux, tu peux en vouloir aux récits
Qui ont bercé son enfance
Et ses oreilles d’adulte.
Oui, l’amour est fort.

Sûrement qu’il est fort,
À coup sûr, vos rétines lancent
Étincelles de mille feux
Elles brûlent tout des on-dit
Et les peurs qui vous retenaient.
Elles attisent votre flamme
Que dis-je ? Votre volcan.
Ses laves sont mortelles
Un soir, dans le calme d’une brise
Vos iris ont divergé
Votre futur brillait dans des galaxies éloignées.
L’envie est élastique, mais a ses limites
Les années-lumière, c’est l’impossible.
Votre vie commune n’était point à l’intersection
De vos personnes et des rêves qui s’y terrent.
L’avenir est un silencieux tyran
Qui envoie ses eaux amères en amont.
Oui, l’amour est fort.

Sûrement qu’il est fort,
Mais l’indifférence n’aiguise point ses pointes
Elle les courbe, il capitule toujours face à elle.
Tu aimerais collecter la lueur au coin de sa bouche
À chacun de ses sourires
Mais sa rangée de perles est tournée ailleurs.
Tes prières ne peuvent conquérir son cœur.
Son âme est prise,
Ses pensées sont orientées vers une autre vallée
La tienne aura beau luire de mille fleurs
Chanter de mille chutes
Sentir mille bonheurs
La brume de ses sentiments voilera toujours ses yeux.
Tu as l’invisibilité en héritage
De la part de l’insondable sens du sort.
Tes phares auront beau tourner et briller
Peu importe la hauteur de la tour
Où tes attentes dressent ses tentes
Le brouillard sera toujours très épais
Et son cœur courra après d’autres sources.
Oui, l’amour est fort. Sûrement.

Kaze

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *