Q.I

238

À tous ceux qui ont été écarté(es) par la conception “universelle” de l’intelligence. Que ceci soit un rappel d’une vérité qui semble méconnue : l’intelligence est protéiforme.

J’apprends des meilleurs
Je sonde les sciences et les déductions
Des plus tordues aux plus sensées.
J’avoue,
Ma pensée n’est pas des plus raffinées
Et il paraît que la moyenne déclare apte
Celui qui réussit à braver les normes
De ce monde.

Ma question est
Qu’en est-il de ceux qui sont dédiés
À vivre au delà de ces barrières érigées
Entre cerveaux et méninges ?
Qui décide ?
Qui mesure ?
Et surtout qui définit la norme ?

Les limites de mes neurones
Peuvent être étudiées
Définies
Scrutées à la loupe
Mais jamais personne
Ne limitera l’affluence
De mes ressources.

J’écarte du jeu
Ceux qui se prétendent génies
J’ébranle les statistiques
De ceux qui réduisent
Mon intellect à néant.

Je me plais à lancer
Les lois nouvelles
De l’intelligence
À la figure mythique
Et hypocrite
Du quotient intellectuel.

Ils m’ont cru enterrée
Sous les verrous de l’invalidité
Eh bien, décrivez-les moi
Quand ils me verront
Briller dans les annales
De l’authenticité.

Dushime

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *