Mapenzi

539

Mapenzi. Urukundo. Amour. Love. Amor. الحب. Bolingo. Tant de mots pour nommer un sentiment qui nous habite et nous échappe.

Mapenzi
Est né sans qu’on soit au courant
S’est formé dans un liquide amniotique
De rêves, de souhaits.
Des fois des contes de fées
Sont passés par le cordon ombilical
Des bibliothèques;
Des fantasmes se sont infiltrés à travers les écrans
Les mélodies faisaient tourner les banquets de ses royaumes
Les dires ont infusé de tristes réalités,
Des anticorps ont farouchement attaqué les tâches disgrâcieuses
De la culture, des coutumes, de l’histoire
En vain…
Mapenzi a un peu pris de ces virus
À son insu
De petites bombes à retardement
Posées dangereusement dans un coin du cerveau

Mapenzi
Etait et est timide
A maintes fois hésité devant l’accélérateur
Un pied gardé sur le frein,
Mapenzi
Aimerait bien mais ne sait le montrer
Et pour ce, est invisible.
Mapenzi se pare de force,
D’apparences de fer
Mais son centre est parsemé
De diadèmes et diamants
Son extérieur est grêle
Son intérieur feu.

Mapenzi a dans sa cave espéré
Prié et supplié
A aimé et admiré,
Mapenzi
Dans son grenier
S’est inspiré et a planifié
A pensé, réfléchi et a erré
A prêté, emprunté et s’est apprêté
S’est fortifié mais surtout a gardé silence
Et a soufflé calme à son apparence.

Mapenzi a été brisé plus d’une fois
Tantôt à peine en fleurissant
Ou tard bien enraciné dans le sol de ses espérances.
Mais tout ça bouclé à double tour
Si sa tristesse criait
Sa dignité le cachait,
Sa sagesse est le pont
Entre son cœur, sa cervelle et son corps,
Mapenzi ne laisse passer que rationalité.

Mapenzi
A plus été courage que sentiment
S’est entraîné à la reconnaissance
Alors que sa déception criait pourquoi.
Mapenzi
A ramassé des essences de forgeron
Sur son chemin
Bientôt, ses fissures seront d’or
Pendant l’obscurité de réparation
Alors que son âme murmure à DIEU.

Kaze

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *