Idoles

375

Mes addictions me menèrent par bien des fronts jusqu’à ce que je décide d’entamer un long voyage vers la victoire !

Il existe des peines refoulées,
Des vies qui coulent
Dans la boucle sempiternelle
Des idoles délétères
Qui établissent leur trône
Sur le revers obscur
Du cœur et de la chair.

J’ai longtemps entrepris des croisières
Sur des navires en perdition,
J’ai à plusieurs reprises trébuché
Dans des embûches
Dont je connaissais la trajectoire
D’avance;
Dans des impasses
Qui ne m’apportaient que
Remous et décadences!

Ma faiblesse première a été l’ignorance,
L’ignorance… Et la soif d’en avoir plus;
Mon crime ultime a été
Les récidives qui se répétèrent
Sans fin ni trêves
Et s’amassèrent sur ma conscience,
Tel un cercle vicieux
Dont je peinais à échapper.

Ma peur,
Celle de voir le dégoût,
Le rejet étriller l’amour
Dans ces yeux
Qui m’ont vu naître et grandir.
Mon regret,
Celui d’avoir accordé
De la valeur à ces monstres astreignants
Du pouvoir à ces chaînes pernicieuses.

Ma douleur,
Celle de tomber
Après de multiples efforts,
M’enlisant encore plus
Dans l’engrenage paradoxal
De ma volonté.
Ma joie.
Celle de trouver encore
Des bras qui m’accueillent
Sans aucun jugement
Sans toutefois tolérer
Les défaites lâches,
Les chutes incessantes,
Sans toutefois cesser
De me couvrir d’amour.

Mon souhait.
Celui de sortir de ma honte
Pour être la voix
Des êtres enchaînés,
Pour être la lumière
Des captifs éreintés,
Pour ouvrir mes bras
Aux bannis brisés.

Je n’écris pas ces quelques lignes
Pour me dénoncer
Ni pour t’ouvrir
Mon cœur;
J’écris dans l’espoir que,
Comme moi,
Tu détruises l’une après l’autre
Les pierres de cet autel
Que tes vices ont érigé
Sur un piédestal,
Et aussi longue et douloureuse
Que durera ta quête,
J’espère qu’elle te mènera
Au refuge d’où germe
L’unique Vérité
Qui puisse t’affranchir!

Dushime

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *